Dépôt du plan d’affaires

Bonjour,

En juillet 2014, le conseil d’administration a finalisé le plan d’affaires et les propositions avec l’actuel partenaire pétrolier (Sonic).Voici donc un sommaire exécutif de ce plan d’affaires.

 

1235996_24005539

Les prochaines étapes consistent à augmenter la mise de fonds pour le projet (augmenter le nombre de membres, vente de parts privilégiées, activités de financements, etc.)

Merci de votre soutien dans le projet,

2 commentaires sur “Dépôt du plan d’affaires

  1. Kimberly Côté on 2014/11/25 at 6:09 a dit:

    Bonjour,

    Tout d’abord, je salue votre initiative de lancer une coopérative de solidarité pour les Stokois et Stokoises, le besoin est bien présent.

    Je viens de lire le sommaire exécutif du projet d’implantation du magasin général/station-service/café. J’appuies totalement le projet, mais j’ai quelques questions.

    1) Pourquoi le site d’aménagement envisagé n’est pas celui où était auparavant la station-service de Olco ? Ce site est tout désigné pour l’idée d’implantation de la coopérative :
    – Emplacement central (coeur du village) en plus de la proximité du restaurant de la Clef des champs et du centre communautaire de Stoke
    – Évite de déboiser et détruire un milieu naturel puis d’empiéter dans une plaine inondable (Une plaine inondable peut occasionner beaucoup de problèmes …)
    – Évite de contaminer un autre terrain
    De plus, dans une optique de développement durable, il faut considéré que ce terrain, déjà contaminé par la station-service, devrait être décontaminé et accueillir un autre établissement à la place de détruire un milieu naturel à proximité d’une plein inondable. Les frais de décontamination, s’il y a lieu, devront être engagés par la compagnie Olco avant la vente éventuelle de ce terrain.

    2) Dans la conception du projet, avez-vous pensé à éviter de nuire aux commerces actuels ?
    Je fais référence à la Clefs des champs, anciennement le Restaurant les Trois Pignons, qui constitue un patrimoine historique pour le village. La mise en place d’un espace de café à la station-service pourrait concurrencer le restaurant … Il faudrait établir dans quelle mesure cet espace serait aménagé.

  2. Diane Dandonneau, secrétaire de la coop on 2014/12/01 at 11:35 a dit:

    Bonjour Kimberly,
    Tout d’abord, merci de l’intérêt que tu portes à la coop de solidarité des Stokois et Stokoises. Il est le reflet de l’esprit commun manifesté par plusieurs autres citoyens de Stoke.

    Je vais tenter de répondre à tes deux questions:

    Premièrement, pour ce qui est de l’emplacement du futur magasin général, il faut comprendre les besoins des membres, pour la plupart des citoyens et futurs usagers. Les besoins les plus connus sont: des produits de nécessité de base et l’essence. Ces produits sont bien sûrs offerts au sud de la municipalité (coin du 4) et en ville (Sherbrooke). Cependant, pour les habitants de Stoke qui résident au-delà du 5 e rang en allant vers le nord, ces services ne sont plus centralisés, puisqu’ils doivent parcourir une plus grande distance pour se rendre au coin du 4 que si les services étaient situés au village. Et que dire de la cinquantaine de familles qui s’installeront bientôt dans le nouveau développement «Les sommets du village»…

    Donc, un emplacement situé au coeur du village est le choix le plus judicieux! Bien sûr il y a déjà eu une sation-service (olco) en face du centre communautaire. Cet emplacement a été fermé entre autre à cause des contraintes qu’imposaient les dimensions réduites du terrain et la sécurité de l’accès qui laissait à désirer. De plus, plusieurs consommateurs qui utilisent de la machinerie de taille imposante (tracteurs, camions-remorques, machinerie d’entretien des routes) n’avaient pas accès à cette station-service car leur équipement bloquait la route principale.

    Pour ce qui est de la contamination et décontamination, le terrain du Olco a déjà été décontaminé en 2012 à la fermeture de la station-service, car la loi l’oblige. La construction d’une station-service sur un autre terrain, plus grand et plus sécuritaire, sera supervisée par des experts dans le domaine et utilisera des méthodes plus évoluées de protection de l’environnement que ce qui était d’usage auparavant.

    Le terrain convoité est peu boisé à l’emplacement prévu pour la construction du magasin général. Donc, le milieu naturel sera protégé le plus possible. Même si certaines parties dudit terrain sont situées en zone inondable, ces parties ne seront pas utilisées pour du stationnement mais resterons, selon notre désir, le plus possible intouchées car situées près de la rivière de Stoke.

    Pour ce qui est de ton inquiétude pour les autres commerçants de Stoke, la beauté du système coopératif est que ceux-ci peuvent être membres producteurs, si ils le désirent et utiliser le magasin général comme site de distribution de leurs produits. Le resto qui est situé au village pourrait ainsi s’approvisionner au magasin général en produits locaux et ensuite y revendre par exemple des mets préparés… Le même principe s’applique à la Boulangerie Bertrand, qui pourra y vendre ses produits à des gens qui habitent Stoke mais aussi ceux des municipalités plus éloignées, comme St-Camille.

    Nous croyons fermement que ce projet communautaire en est un de centralisation de nos ressources et de développement de notre économie locale. Il offrira la possibilité de regrouper des forces et des produits qui sont connus à l’extérieur de la municipalité et de les faire connaître aux alentours. Il permettra aux habitants de Stoke de garder leur identité et les empêchera de devenirs les résidents d’une banlieue dortoir…

    J’espère avoir répondu à tes questions, si toutefois tu désires d’autres informations, n’hésites pas à nous contacter!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Navigation des articles